Le panais

Tout savoir sur le panais. Bien le choisir, bien le conserver et surtout comment le cuisiner ? Les experts de Mon Marché vous dévoilent tout...

Partager

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Avec 4,7 g de fibres pour 100 g, le panais est assurément riche en fibres et ce légume sera bon pour votre santé ! Cet aliment ne vous fera que du bien : vous en serez convaincu en lisant cet article !

Choisir un panais : comment faire ?

Plusieurs produits s’associeront très bien avec le panais, donc n’hésitez pas à expérimenter quand vous le préparerez. Pour limiter le gâchis, il ne faut pas l’acheter trop mûr car il ne se conservera pas longtemps. Néanmoins, trop jeune, sa saveur sera fade.
Afin de bien choisir des panais, vous pouvez les tâter : s’ils ont un toucher ferme, c’est qu’ils sont mûrs ! La fraîcheur du panais se reconnaît à son aspect ferme et blanc crème, ainsi qu’une petite taille.

Quand est-il possible de se procurer des panais ?

L’hiver est la période des panais. N’hésitez donc pas à le rechercher entre septembre et mars. Mangez vos fruits et légumes en fonction des saisons pour protéger l’environnement. En effet, les aliments qui ne sont pas de saison traversent de longues distances avec des moyens de transport (avion, trains, etc.) qui polluent la planète.

Fun fact : si un Breton vous parle de vos pikoù panez (littéralement « tâches de panais »), ne le prenez pas mal, il parle de vos tâches de rousseur.

Comment faire pour conserver des panais ?

La conservation du panais se fait au froid, dans un endroit un peu humide, de façon à ce qu’il s’abîme le moins vite possible. En contact avec l’air, certains fruits et légumes peuvent pâtir de brunissement et d’oxydation. Pour freiner ce phénomène, versez plusieurs gouttes de jus de citron sur eux et l’affaire est réglée.

Panais : comment les cuisiner ?

Le panais se consomme non pelé, car il noircit au contact de l’air. Vous pouvez l’apprécier sous différentes formes, comme en soupe, ragoût, ou pot-au-feu. Il compose parfaitement différents plats ! Vous aurez par exemple beaucoup de plaisir à le préparer en velouté ou bien en purée.

Avec quels goûts associer des panais ?

Si le panais peut se manger seul, il n’en est que meilleur avec des carottes, combinaison avec laquelle il reste plutôt classique. Si vous préférez l’allier avec d’autres produits, vous pouvez miser sur la crème et ainsi réaliser une recette aux saveurs familières. La mousseline est un plat qui nous a particulièrement plu et que nous vous recommandons. Toutefois, en hiver, c’est en crème qu’il faudra surtout l’essayer !

Le panais : quels sont ses bienfaits ?

Quelles sont les caractéristiques principales des panais ?

Les panais, grâce aux fibres qu’ils contiennent, se révèlent être des alliés pour notre santé ! On y trouve des nutriments dont les bénéfices ne sont plus à démontrer :
– les vitamines comme la vitamine B9, qui a un effet positif sur l’ensemble du corps.
– les oligo-éléments comme le fer, qui a un effet positif sur le système immunitaire.
– les glucides comme les fibres, qui ont un effet positif sur la satiété.

Valeurs nutritionnelles :

Les valeurs nutritives pour 100 g de panais sont :

Valeurs nutritionnelles pour 100 g
Teneur % RNJ
Calories 50 kcal 2,3 %
Lipides 0,4 g 0,6 %
Glucides 10,1 g 3,7 %
  dont sucres 4,8 g 19,2 %
Fibres 4,7 g 15,7 %
Protéines 1,5 g 3,1 %
Sodium 8 mg 0,2 %

Pour information, on conseille aux hommes adultes de consommer à peu près 2 500 kcal par jour et aux femmes adultes de consommer 2 000 kcal.

Le panais : ses bienfaits

Les panais, riches en nutriments, seront un avantage indiscutable pour votre corps. Avec les fibres qu’il inclut, il est bénéfique pour le transit, contribuant à emprisonner les graisses et, ainsi, participer au contrôle du cholestérol ou encore lutter contre la constipation.

Nos recettes

Nos autres produits

Jusqu'à 30 € offerts sur votre première commande

Profitez de l’offre de bienvenue !